0 2 minutes 8 mois

Guy Marcel Nganta, malaxe, et moule des pains réalisés uniquement à base de denrées made in Cameroun. Cela fait 13 ans qu’il confectionne à Yaoundé des baguettes avec de la farine de patate douce, de manioc et autres légumineux. Le Cameroun, comme nombre d’autres pays sur le continent est affecté par le conflit en Ukraine une aubaine pour ce petit boulanger.

La boulangerie de Guy Marcel Nganta ne désemplit plus pour cause son pain a le même aspect que celui fait avec la farine de blé, mais il est plus lourd et plus consistant en bouche et le goût, légèrement sucré. Si la boulangerie connaît un tel succès, c’est grâce aux bouches à oreille.

Ses clients, qu’il ne fournit que sur commandes, sont passés d’une vingtaine à une cinquantaine selon lui. S’il ne peut vendre sa baguette plus chère ou moins chère que ses concurrents en raison d’un prix fixé par l’Etat, au moins leur coût de production est moindre et donc ses bénéfices plus importants. Et ses clients sont satisfaits.

Le prix de 50 kg de farine de blé d’environ 30 dollars en 2021, est passé à 36. Et le prix de la baguette a été bloqué à 150 francs, soit 20 centimes de dollars, ce qui a le don d’agacer la population.

Pour atténuer le choc de l’inflation, le gouvernement a proposé un certain nombre de mesure dont des subventions sur le carburant et le gaz domestique ainsi qu’une exonération des taxes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *