0 2 minutes 8 mois

Lauréate au baccalauréat, avec le meilleur score à l’échelle nationale ,

Amira Amri rejoint la Faculté des sciences Juridiques et Politiques de Tunis , après un parcours sans défaite elle arrache sa Maitrise avec mention.

Vouée par la magistrature elle fût sélectionnée Lauréate au concours de la magistrature , etudes couronnées par le diplome de fin d’études à l’ecole superieure de la magistrature.

Amira Amri entame sa carrière de Magistrat en tant que la plus jeune magistrate , en parallèle elle perce le mouvement syndicaliste au sein de la magistrature tunisienne en tant que secretaire générale du bureau exécutif au premier mandat, puis au deuxième mandat ,et dans un suffrage universel elle fût élue la plus jeune présidente du Syndicat des Magistrats Tunisiens .

En parallèle Amira Amri a rayonnée sur le plan arabe et nord africain dans son domaine et ses efforts ont abouti à la naissance de l’Union Des Magistrats Arabes , dont elle est fondatrice et secretaire générale.

Amira amri se penche ,alors, sur les contraintes et les problèmes de la justice en Tunisie ,et notamment sur le but d’egaler et de rapprocher les magistrats Tunisiens des normes internationales , et c’est là qu’elle s’engage dans une lutte contre le pouvoir exécutif, et à la tête de tout les magistrats ,elle mène la plus longue grève , jamais enregistrée au sein de la magistrature au monde .

Et ces mouvements militants qui ont persévéré durant 2 mois ont été couronné par des acquis pour les magistrats Tunisiens et ont engendré des décisions politiques importantes en faveur de la justice tunisienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *