0 2 minutes 8 mois

Pharmacienne de 53 ans, Souad Abderrahim a été élue, ce mardi 3 juillet 2018, à la tête de la Municipalité de Tunis lors des élections du conseil municipal de la ville, en tant que nouveau Cheikh de la Médina. Elle s’était présentée aux élections municipales de 2018 en tant que candidate d’Ennahdha.

En 2017, Mme Abderrahim intègre le bureau politique d’Ennahdha, même si elle ne se considère pas comme islamiste mais comme indépendante. Le 23 octobre 2011, elle est élue à l’Assemblée nationale constituante, en tant qu’indépendante représentant Ennahdha dans la circonscription de Tunis 2 où elle est tête de liste. Elle a été la présidente de la commission parlementaire sur les droits de l’homme et les libertés pendant son mandat.

Souad Abderrahim est née le 16 décembre 1964 à Sfax. Elle a obtenu son bac au lycée Khaznadar en 1983. Elle portait le voile pendant ses années d’études à la faculté de médecine de Monastir. Elle commence à militer et à rencontrer des activistes comme Ajmi Lourimi, devenu plus tard membre du bureau politique d’Ennahdha. Elle devient par ailleurs membre du bureau exécutif de l’Union générale tunisienne des étudiants (UGTE).

Son activisme avec l’UGTE, lui vaut non seulement des déboires au niveau de son cursus universitaire mais aussi arrestation et emprisonnement en tant qu’opposante du régime, surtout après le retrait du visa de l’UGTE en 1991. C’est à cette époque qu’elle abandonne le hijab. Ceci dit, elle parvient à obtenir son diplôme de pharmacie en 1992 et devient dirigeante d’un grossiste en produits pharmaceutiques à Tunis.

Mme Abderrahim est mariée et mère d’un fils et d’une fille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *