0 2 minutes 10 mois

Une épidémie de rougeole a été déclarée par les autorités sanitaires en république du Congo.

Pointe noire et le district de Ntchamba-Nsassi dans le sud du pays, figurent parmi les zones les plus touchées avec plus de 3400 cas, dont 78 morts, surtout parmi les enfants de moins de cinq ans, selon le ministère de la santé et de la population.

« Nous sommes venus ici par ce que mon enfant faisait de fortes fièvres, on m’a dit que c’était la rougeole et qu’il n’y avait pas de vaccin. Mais les traitements coûtent cher »

En cause, l’interruption de la campagne de vaccination durant la période de l’Etat d’urgence dû à la Covid-19, ainsi que les idées reçues, selon le corps médical.

« La rougeole apparaît lorsque la couverture vaccinale diminue .Souvenez vous que nous dans la période tumultueuse de corona, et dans cette période il y a eu beaucoup de problèmes, beaucoup de difficultés financières, beaucoup de difficultés de déplacements, et donc beaucoup de parents écoutent de mauvais conseils en leur disant que les vaccinations sont des mauvaises choses », précise le Dr Bandoho Mombo Aime.

Selon le correspondant d’Africanews, beaucoup de parents affirment avoir constaté que les éruptions cutanées, comme symptôme habituel de rougeole n’apparaissent que très tardivement durant cette vague d’épidémie de rougeole au Congo .Conséquence : Les cas sont déjà en phase terminale quand ils arrivent aux urgences »

Un plan de riposte organisé par le gouvernement Congolais et l’alliance mondiale pour le vaccin, prévoit une compagne de vaccination d’ici le 15 mai 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *