0 2 minutes 7 mois

En Tunisie, l’opposition annonce la création d’une alliance contre le président Kaïs Saied. Nommée Front de Salut National, elle regroupe déjà plusieurs formations politiques, dont le parti islamiste Ennahdha. La nouvelle, a été annoncée à la presse par Ahmed Nejib Chebbi, ancien opposant au dictateur Zine El Abidine Ben Ali et fondateur du mouvement.

« Nous venons ici pour annoncer la naissance d’un Front de salut national, un front politique constitué pour le moment de 5 partis et 5 groupes politiques dont 6 groupes parlementaires. Ce rassemblement est à son premier pas. Nous pensons continuer la consultation avec d’autres partis pour qu’ils rejoignent cette initiative », a détaillé Ahmed Nejib Chebbi, fondateur de la coalition.

« Nous pensons que la crise sociale va évoluer et qu’elle va avoir des répercussions extrêmement fortes sur la stabilité politique. La constitution d’une force implantée dans le pays, porteuse d’un projet pour le retour à la démocratie et le sauvetage de la Tunisie, risque d’avoir un soutien. Et en tout cas, nous n’avons pas d’autres choix que de tenter cette chance. »

La formation politique espère attirer d’autres partis et personnalités « influentes », avant de lancer un dialogue national sur des réformes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *