0 2 minutes 3 mois

En Tunisie, plus de 2 000 personnes se sont réunies dans la capitale pour manifester dimanche. Initié par la nouvelle alliance politique « Front de salut national », le rassemblement a dénoncé les agissements du président Kaïs Saied, qui gouverne et légifère par décrets depuis près d’un an. Les manifestants ont demandé un retour à la démocratie et le respect de la Constitution.

« Nous n’abandonnerons pas, nous serons là dans toutes les manifestations et dans tous les mouvements pour défendre nos droits, pour défendre la liberté et dénoncer ce coup d’État », a déclaré Karima lors de la manifestation.

« Nous sommes en plein dans la dictature et ce n’est pas possible ! » a ajouté Monyia, également présente lors de la manifestation. « Le régime démocratique est le destin de toutes les nations aujourd’hui. »

Le Front de Salut national regroupe déjà cinq partis politiques, dont le parti islamiste Ennahdha ainsi que plusieurs organisations de la société civile tunisienne. Fondé le 26 avril dernier, le groupe souhaite « sauver » la Tunisie de la crise profonde qui a suivi la prise de pouvoir de Kaïs Saied. Pour cette première manifestation de soutien à l’alliance, l’organisation politique espérait réunir plus de partisans pour s’opposer au président.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.