0 2 minutes 2 mois

Au moins quatre personnes sont mortes ce vendredi au poste-frontière appelé Petite barrière, à Goma dans le Nord-Kivu. 

Un soldat congolais est décédé, tué par un membre des forces de l’ordre du Rwanda, en poste du côté rwandais de cette frontière, à Rubavu. Selon Kigali, le soldat congolais a tiré sur les passants qui traversaient la frontière pour rejoindre la RDC. 

Le corps de ce dernier a été rapatrié en RDC, applaudi par la foule qui lui a rendu hommage. Des policiers congolais continuaient en fin d’après-midi de contenir plus d’une centaine de manifestants qui tentaient de s’approcher de la Petite barrière. 

Dans la foulée, le gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabidje a annoncé la fermeture de tous les postes frontaliers avec le Rwanda. À Bukavu, dans la province voisine du Sud-Kivu (est), des centaines de manifestants ont marché sur le Rwanda, scandant des slogans hostiles au président Paul Kagame et appelant à l’expulsion des Rwandais du territoire congolais.

Lundi, le M23 a occupé Bunagana, un important centre commercial situé à la frontière avec l’Ouganda, avec le soutien militaire du Rwanda selon les autorités congolaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.