0 1 minute 1 mois

Les prix des carburants ont bondi à des niveaux records au Kenya avec l’annonce jeudi d’une baisse drastique des subventions de l’Etat qui risque de peser encore un peu plus sur le quotidien des couches les plus défavorisées. Jugeant inefficace et trop coûteuse la politique de prix subventionnés mise en place par son prédécesseur pour les carburants et certaines denrées alimentaires, le nouveau président kényan, William Ruto, s’est engagé à abandonner ces mesures lors de sa prise de fonctions mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *