0 2 minutes 6 mois

Ce samedi, l’Union africaine (UA) a officiellement rejoint le G20, dont les dirigeants, réunis à New Delhi pour le week-end, devront prendre des engagements concrets en faveur des pays en développement. Cette année, l’inde accueille et préside le groupe des plus grandes économies développées et émergentes de la planète.

Le Premier ministre indien Narendra Modi, a entamé son son discours d’ouverture en souhaitant la bienvenue à son tout nouveau membre : « Avec l’approbation de tous et avant d’aller plus loin, je voudrais demander au chef de l’Union africaine (UA) de prendre place en tant que membre permanent du G20. »

Le président en exercice de l’Union africaine et chef d’État des Comores, Azali Assoumani, a ensuite pris place aux côtés des autres dirigeants du G20. Établie à Addis Abeba, capitale de l’Éthiopie, l’UA compte 55 membres (dont six suspendus), totalisant trois mille milliards de dollars de PIB. Le continent n’était jusque-là représenté au G20 que par un seul État, l’Afrique du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *