0 2 minutes 6 mois

Les secouristes marocains, appuyés par des équipes étrangères, ont redoublé d’efforts lundi pour retrouver d’éventuels survivants et fournir l’assistance à des centaines de sans-abris, près de 72 heurs après le séisme qui a fait près de 3 000 morts selon un nouveau bilan.

 Dans la localité de Moulay Brahim, les survivants racontent les premiers instants du séisme.

 » Je me suis réveillée quand la maison a tremblé. J’ai vu le toit s’effondrer. J’ai essayé de faire sortir les enfants, mais je n’y suis pas arrivée. Nous avons crié et crié et des gens nous ont entendus et sont venus nous sortir des décombres. », a raconté Hasna Zahret, habitante de Moulay Brahim.

Le tremblement de terre a anéanti des villages entiers dans les contreforts de l’Atlas. De nombreuses maisons dans les villages de montagne isolés ont été construites en briques de terre.

 »Trois jours donc après ce dévastateur séisme….la mobilisation des secouristes ne faiblit pas…Il y a des gens qui sont toujours bloqués..et comme vous le savez les chances de survie s’amoindrissent au fur et à mesure que le temps passe », explique Hajar Taoufik correspondante d’Africanews au Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *