0 2 minutes 2 ans

L’ancienne procureure générale de la Cour pénale internationale Fatou Bensouda va diriger une commission d’enquête de l’ONU sur les violations présumées des droits humains dans le conflit en Ethiopie.

Cet organe, créé à l’initiative de l’Union européenne, devra en une année renouvelable si nécessaire enquêter et réunir des preuves sur les violations des droits humains commises depuis le 3 novembre 2020 par toutes les parties au conflit en Éthiopie. Depuis son déclenchement en novembre 2020, la guerre commencée au Tigré (nord de l’Ethiopie) et qui s’est ensuite propagée aux régions voisines de l’Amhara et de l’Afar, a été marquée par de nombreuses exactions.

Le conflit entre les rebelles du TPLF et l’armée fédérale de l’Ethiopie a été selon l’ONU marqué par des exactions. La commission présentera une mise à jour orale sur ses travaux pendant la cinquantième session du Conseil des droits de l’homme, prévue en juin prochain, et un rapport écrit à la session suivante, en septembre. Fatou Bensouda a été procureure générale de la CPI de juin 2012 à juin 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *